Thursday

27th Jun 2019

Moscou se dit prudent sur la presidentielle française

  • Le Pen (c) en route pour rencontrer Poutine au Kremlin en mars (Photo: kremlin.ru)

La Russie suit de près la campagne avant le second tour de l'élection présidentielle, dimanche (7 mai) et ne s’attend pas à ce que Marine Le Pen tienne forcément sa promesse de renouer de des relations si elle était élue.

"Nous avons écouté attentivement ce que chacun des 11 candidats disaient au sujet des relations avec la Russie", a déclaré l'ambassadeur russe auprès de l'UE, Vladimir Chizhov, à des journalistes à Bruxelles.

Read and decide

Join EUobserver today

Support quality EU news

Get instant access to all articles — and 18 year's of archives. 30 days free trial.

... or join as a group

  • Chizhov (d): "Tout ce qui est dit lors d'une campagne électorale ne se réalise pas forcément". (Photo: europarl.europa.eu)

"Ils ont annoncé des choses différentes, mais comme l'histoire récente l'a montré ailleurs, tout ce qui est dit lors d'une campagne électorale ne se réalise pas forcément après les élections," a ajouté Chizhov, quelques heures avant le débat télévisé de mercredi entre les deux candidats, Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Le Pen a par le passé exprimé son opposition aux sanctions européennes contre la Russie et elle a qualifié de légitime l'annexion de la Crimée par la Russie aux dépens de l'Ukraine.

Pas de soutien particulier

Lors du débat de mercredi, elle a dit qu'elle ne voulait pas d’une nouvelle Guerre Froide et que la Russie "n'a exprimé aucune hostilité envers la France". Macron l'a accusée d'être "soumise au diktat de la Russie".

La remarque de Chizhov sur "l'histoire récente", une allusion au président américain Donald Trump, indique toutefois que la Russie n'est pas certaine de ce qui se passerait si elle gagnait.

Trump avait lui aussi déclaré qu'il rétablirait les liens avec la Russie, mais il n'a pas levé les sanctions américaines contre Moscou, et en avril, il a bombardé la Syrie, allié de la Russie.

Le président russe Vladimir Poutine a accueilli Le Pen à Moscou en mars. Les banques russes ont prêté plusieurs millions d'euros au Front National et les médias nationaux russes se sont attaqués à Macron, qui soutient la position de l'UE sur l'Ukraine.

De nombreux éléments indiquent en outre que le service du renseignement militaire russe, qui relève directement de Poutine, a également piraté les systèmes informatiques de la campagne de Macron.

"Je n'ai pas remarqué que la Russie soutient en particulier l'un des candidats à la présidentielle en France", a assuré Chizhov mercredi. "Je tiens à répéter que la Russie ne se mêle pas des élections dans les autres pays".

Chizhov s'est dit "consterné" que l'équipe de Macron ait refusé que RT et Sputnik, deux médias d'Etat russes, couvrent des événements de sa campagne au motif qu'ils ont publié de fausses informations à son sujet.

Quoi qu'il arrive en France, Chizhov a assuré qu'il y avait un "accord croissant" au sein de l'UE sur la nécessité de nouer un "nouveau dialogue" avec la Russie.

Il a noté que la chancelière allemande Angela Merkel a rencontré Vladimir Poutine en Russie mardi et que le premier ministre italien Paolo Gentiloni s'y rend le 11 mai.

Il a également noté que la haute représente de l'UE pour les relations extérieures, Federica Mogherini, était à Moscou la semaine dernière et que le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov se rendait à Helsinki jeudi et viendrait à Bruxelles.

Négociations "sectorielles"

Chizhov a expliqué qu'il serait heureux de reprendre ce qu'il appelle des négociations "sectorielles" avec l'UE, qui ont été suspendues à cause de l'intervention russe en Ukraine.

Il a déclaré qu’elles pourraient avoir lieu "au niveau des directeurs politiques ou au niveau ministériel" et qu'elles pourraient couvrir la Syrie, la Libye, Israël-Palestine et le programme nucléaire iranien.

Il a critiqué la position de l’UE dans les Balkans occidentaux, affirmant que son soutien à une coalition entre les communautés macédonienne et albanaise en Macédoine pourrait déstabiliser le pays.

Il a également déclaré que le Brexit posait des questions pour les futures relations entre le Royaume-Uni et la Russie.

Chizhov a noté qu'après avoir quitté l'UE en 2019, le Royaume-Uni ne serait pas tenu de respecter les sanctions européennes contre la Russie.

Mais "en fait, a-t-il plaisanté, "je m'attends à ce que les sanctions soient levées avant que Brexit ne soit effectif».

Il a également plaisanté qu’il était "reconnaissant" envers "les médias européens, d’avoir été assez prudents en n’affirmant pas que le résultat du référendum [sur le Brexit] l'an dernier au Royaume-Uni était dû à des hackers russes".

Le Royaume-Uni, a-t-il prévenu, devra renégocier chaque petite partie concernant les relations avec la Russie actuellement couvertes par des accords européens.

Par exemple, les accords entre l'UE et la Russie dans le domaine aérien datent des années 1950, lorsque British Airways, la principale compagnie britannique, n'existait pas encore.

Cet article a été originellement publié en anglais

This article was originally published in English

Analysis

Macron, nouveau monarque franco-européen

Le nouveau président français a célébré sa victoire en mêlant la pompe républicaine et la foi européenne. Mais pour réussir, il devra aussi faire la révolution.

Stakeholders' Highlights

  1. International Partnership for Human RightsEU-Uzbekistan Human Rights Dialogue: EU to raise key fundamental rights issues
  2. Nordic Council of MinistersNo evidence that social media are harmful to young people
  3. Nordic Council of MinistersCanada to host the joint Nordic cultural initiative 2021
  4. Vote for the EU Sutainable Energy AwardsCast your vote for your favourite EUSEW Award finalist. You choose the winner of 2019 Citizen’s Award.
  5. Nordic Council of MinistersEducation gets refugees into work
  6. Counter BalanceSign the petition to help reform the EU’s Bank
  7. UNICEFChild rights organisations encourage candidates for EU elections to become Child Rights Champions
  8. UNESDAUNESDA Outlines 2019-2024 Aspirations: Sustainability, Responsibility, Competitiveness
  9. Counter BalanceRecord citizens’ input to EU bank’s consultation calls on EIB to abandon fossil fuels
  10. International Partnership for Human RightsAnnual EU-Turkmenistan Human Rights Dialogue takes place in Ashgabat
  11. Nordic Council of MinistersNew campaign: spot, capture and share Traces of North
  12. Nordic Council of MinistersLeading Nordic candidates go head-to-head in EU election debate

Latest News

  1. EU anti-trust chief 'hates' US, Trump says
  2. Finnish presidency hopes for 2050 climate target by 2020
  3. EU moves to end car-testing 'confidentiality clause'
  4. EU parliament gives extra time for leaders on top jobs
  5. Europe's rights watchdog lifts Russia sanctions
  6. EU-Vietnam trade deal a bad day for workers' rights
  7. EU 'special envoy' going to US plan for Palestine
  8. Polish judicial reforms broke EU law, court says

Stakeholders' Highlights

  1. Nordic Council of MinistersNew Secretary General: Nordic co-operation must benefit everybody
  2. Platform for Peace and JusticeMEP Kati Piri: “Our red line on Turkey has been crossed”
  3. UNICEF2018 deadliest year yet for children in Syria as war enters 9th year
  4. Nordic Council of MinistersNordic commitment to driving global gender equality
  5. International Partnership for Human RightsMeet your defender: Rasul Jafarov leading human rights defender from Azerbaijan
  6. UNICEFUNICEF Hosts MEPs in Jordan Ahead of Brussels Conference on the Future of Syria
  7. Nordic Council of MinistersNordic talks on parental leave at the UN
  8. International Partnership for Human RightsTrial of Chechen prisoner of conscience and human rights activist Oyub Titiev continues.
  9. Nordic Council of MinistersNordic food policy inspires India to be a sustainable superpower
  10. Nordic Council of MinistersMilestone for Nordic-Baltic e-ID
  11. Counter BalanceEU bank urged to free itself from fossil fuels and take climate leadership
  12. Intercultural Dialogue PlatformRoundtable: Muslim Heresy and the Politics of Human Rights, Dr. Matthew J. Nelson

Join EUobserver

Support quality EU news

Join us