Thursday

19th Oct 2017

Moscou se dit prudent sur la presidentielle française

  • Le Pen (c) en route pour rencontrer Poutine au Kremlin en mars (Photo: kremlin.ru)

La Russie suit de près la campagne avant le second tour de l'élection présidentielle, dimanche (7 mai) et ne s’attend pas à ce que Marine Le Pen tienne forcément sa promesse de renouer de des relations si elle était élue.

"Nous avons écouté attentivement ce que chacun des 11 candidats disaient au sujet des relations avec la Russie", a déclaré l'ambassadeur russe auprès de l'UE, Vladimir Chizhov, à des journalistes à Bruxelles.

Thank you for reading EUobserver!

Subscribe now for a 30 day free trial.

  1. €150 per year
  2. or €15 per month
  3. Cancel anytime

EUobserver is an independent, not-for-profit news organization that publishes daily news reports, analysis, and investigations from Brussels and the EU member states. We are an indispensable news source for anyone who wants to know what is going on in the EU.

We are mainly funded by advertising and subscription revenues. As advertising revenues are falling fast, we depend on subscription revenues to support our journalism.

For group, corporate or student subscriptions, please contact us. See also our full Terms of Use.

If you already have an account click here to login.

  • Chizhov (d): "Tout ce qui est dit lors d'une campagne électorale ne se réalise pas forcément". (Photo: europarl.europa.eu)

"Ils ont annoncé des choses différentes, mais comme l'histoire récente l'a montré ailleurs, tout ce qui est dit lors d'une campagne électorale ne se réalise pas forcément après les élections," a ajouté Chizhov, quelques heures avant le débat télévisé de mercredi entre les deux candidats, Marine Le Pen et Emmanuel Macron.

Le Pen a par le passé exprimé son opposition aux sanctions européennes contre la Russie et elle a qualifié de légitime l'annexion de la Crimée par la Russie aux dépens de l'Ukraine.

Pas de soutien particulier

Lors du débat de mercredi, elle a dit qu'elle ne voulait pas d’une nouvelle Guerre Froide et que la Russie "n'a exprimé aucune hostilité envers la France". Macron l'a accusée d'être "soumise au diktat de la Russie".

La remarque de Chizhov sur "l'histoire récente", une allusion au président américain Donald Trump, indique toutefois que la Russie n'est pas certaine de ce qui se passerait si elle gagnait.

Trump avait lui aussi déclaré qu'il rétablirait les liens avec la Russie, mais il n'a pas levé les sanctions américaines contre Moscou, et en avril, il a bombardé la Syrie, allié de la Russie.

Le président russe Vladimir Poutine a accueilli Le Pen à Moscou en mars. Les banques russes ont prêté plusieurs millions d'euros au Front National et les médias nationaux russes se sont attaqués à Macron, qui soutient la position de l'UE sur l'Ukraine.

De nombreux éléments indiquent en outre que le service du renseignement militaire russe, qui relève directement de Poutine, a également piraté les systèmes informatiques de la campagne de Macron.

"Je n'ai pas remarqué que la Russie soutient en particulier l'un des candidats à la présidentielle en France", a assuré Chizhov mercredi. "Je tiens à répéter que la Russie ne se mêle pas des élections dans les autres pays".

Chizhov s'est dit "consterné" que l'équipe de Macron ait refusé que RT et Sputnik, deux médias d'Etat russes, couvrent des événements de sa campagne au motif qu'ils ont publié de fausses informations à son sujet.

Quoi qu'il arrive en France, Chizhov a assuré qu'il y avait un "accord croissant" au sein de l'UE sur la nécessité de nouer un "nouveau dialogue" avec la Russie.

Il a noté que la chancelière allemande Angela Merkel a rencontré Vladimir Poutine en Russie mardi et que le premier ministre italien Paolo Gentiloni s'y rend le 11 mai.

Il a également noté que la haute représente de l'UE pour les relations extérieures, Federica Mogherini, était à Moscou la semaine dernière et que le ministre russe des Affaires étrangères Sergei Lavrov se rendait à Helsinki jeudi et viendrait à Bruxelles.

Négociations "sectorielles"

Chizhov a expliqué qu'il serait heureux de reprendre ce qu'il appelle des négociations "sectorielles" avec l'UE, qui ont été suspendues à cause de l'intervention russe en Ukraine.

Il a déclaré qu’elles pourraient avoir lieu "au niveau des directeurs politiques ou au niveau ministériel" et qu'elles pourraient couvrir la Syrie, la Libye, Israël-Palestine et le programme nucléaire iranien.

Il a critiqué la position de l’UE dans les Balkans occidentaux, affirmant que son soutien à une coalition entre les communautés macédonienne et albanaise en Macédoine pourrait déstabiliser le pays.

Il a également déclaré que le Brexit posait des questions pour les futures relations entre le Royaume-Uni et la Russie.

Chizhov a noté qu'après avoir quitté l'UE en 2019, le Royaume-Uni ne serait pas tenu de respecter les sanctions européennes contre la Russie.

Mais "en fait, a-t-il plaisanté, "je m'attends à ce que les sanctions soient levées avant que Brexit ne soit effectif».

Il a également plaisanté qu’il était "reconnaissant" envers "les médias européens, d’avoir été assez prudents en n’affirmant pas que le résultat du référendum [sur le Brexit] l'an dernier au Royaume-Uni était dû à des hackers russes".

Le Royaume-Uni, a-t-il prévenu, devra renégocier chaque petite partie concernant les relations avec la Russie actuellement couvertes par des accords européens.

Par exemple, les accords entre l'UE et la Russie dans le domaine aérien datent des années 1950, lorsque British Airways, la principale compagnie britannique, n'existait pas encore.

Cet article a été originellement publié en anglais

This article was originally published in English

Analysis

Macron, nouveau monarque franco-européen

Le nouveau président français a célébré sa victoire en mêlant la pompe républicaine et la foi européenne. Mais pour réussir, il devra aussi faire la révolution.

News in Brief

  1. Austrian PM calls Brexit talks speed 'big disappointment'
  2. PM Muscat: journalist murder 'left a mark' on Malta
  3. Belgian PM: No crisis with Spain over Catalan remarks
  4. Ireland PM: Further Brexit concessions needed from UK
  5. Merkel: rule of law in Turkey going 'in wrong direction'
  6. Finnish PM: EU 'frustrated' with slow Brexit talks
  7. Dutch PM: Catalan crisis is not a European issue
  8. May 'urgently' wants to see a deal on citizens' rights

Stakeholders' Highlights

  1. European Jewish CongressEJC Applauds the Bulgarian Government for Adopting the Working Definition of Antisemitism
  2. EU2017EENorth Korea Leaves Europe No Choice, Says Estonian Foreign Minister Sven Mikser
  3. Mission of China to the EUZhang Ming Appointed New Ambassador of the Mission of China to the EU
  4. International Partnership for Human RightsEU Should Seek Concrete Commitments From Azerbaijan at Human Rights Dialogue
  5. European Jewish CongressEJC Calls for New Austrian Government to Exclude Extremist Freedom Party
  6. CES - Silicones EuropeIn Healthcare, Silicones Are the Frontrunner. And That's a Good Thing!
  7. EU2017EEEuropean Space Week 2017 in Tallinn from November 3-9. Register Now!
  8. European Entrepreneurs CEA-PMEMobiliseSME Exchange Programme Open Doors for 400 Companies Across Europe
  9. CECEE-Privacy Regulation – Hands off M2M Communication!
  10. ILGA-EuropeHealth4LGBTI: Reducing Health Inequalities Experienced by LGBTI People
  11. EU2017EEEHealth: A Tool for More Equal Health
  12. Mission of China to the EUChina-EU Tourism a Key Driver for Job Creation and Enhanced Competitiveness

Latest News

  1. Digital debate will be first test of Tusk's new policy crowbar
  2. EU Parliament: EU migrant quotas do have a future
  3. EU countries praise Tusk's new summit plans
  4. Commission employs double standards in Spain
  5. Legal study sounds alarm on 'Baysanto' merger
  6. Health MEPs want to phase out glyphosate by 2020
  7. Tusk: EU migrant quotas have 'no future'
  8. Spain still wants to host EU agency in Catalan capital

Stakeholders' Highlights

  1. CECENon-Harmonised Homologation of Mobile Machinery Costs € 90 Million per Year
  2. ILGA-EuropeMass Detention of Azeri LGBTI People - the LGBTI Community Urgently Needs Your Support
  3. European Free AllianceCatalans Have Won the Right to Have an Independent State
  4. ECR GroupBrexit: Delaying the Start of Negotiations Is Not a Solution
  5. EU2017EEPM Ratas in Poland: "We Enjoy the Fruits of European Cooperation Thanks to Solidarity"
  6. Mission of China to the EUChina and UK Discuss Deepening of Global Comprehensive Strategic Partnership
  7. European Healthy Lifestyle AllianceEHLA Joins Commissioners Navracsics, Andriukaitis and Hogan at EU Week of Sport
  8. Nordic Council of MinistersNordic Council Representative Office Opens in Brussels to Foster Better Cooperation
  9. UNICEFSocial Protection in the Contexts of Fragility & Forced Displacement
  10. Nordic Council of MinistersNordic Innovation House Opens in New York to Support Start-Ups
  11. ILGA EuropeInternational Attention Must Focus on LGBTI People in Azerbaijan After Police Raids
  12. European Jewish CongressStrong Results of Far Right AfD Party a Great Concern for Germans and European Jews