Friday

26th Apr 2019

Interview

Les élections françaises et allemandes 'cruciales' pour Poutine

  • Kasyanov (g) avec le chef de la Commission européenne Jean-Claude Juncker à Bruxelles. (Photo: ec.europa.eu)

Affaiblir l'UE en s’ingérant dans les élections françaises et allemandes sera une grande caractéristique de la politique étrangère de la Russie cette année, prévient l'ancien Premier ministre Mikhaïl Kassianov, l'un des leaders de l'opposition russe.

"L'objectif principal de M. Poutine est de diviser et d'affaiblir l'Europe", a-t-il déclaré de Moscou dans une récente interview à EUobserver.

Read and decide

Join EUobserver today

Support quality EU news

Get instant access to all articles — and 18 year's of archives. 30 days free trial.

... or join as a group

Le président russe "veut affaiblir l'UE jusqu’au point où elle ne pourra plus mener ses propres affaires sans sa participation directe", ajoute Kassianov. "Il veut être impliqué directement dans toutes les négociations sur les questions importantes".

"Poutine est nerveux au sujet de l'unité européenne et de l'unité transatlantique. Il tente de discréditer les éléments d'une politique étrangère et de sécurité européenne commune qui ont commencé à émerger pour la première fois dans l'histoire de l'UE, en réaction à la résurgence de la Russie".

Kassianov affirme que les prochaines élections en France et en Allemagne sont des "points cruciaux" sur l'agenda de Poutine.

Ingérence 'scandaleuse'

Ces élections surviennent alors que l'UE a perdu de la confiance en soi après la victoire du Brexit et l'élection d'un populiste lunatique, Donald Trump, aux Etats-Unis.

Ils viennent également au milieu d'une crise migratoire dont certains commentateurs considèrent qu'elle menace la survie de l'Union européenne.

"La politique étrangère de Poutine sera basée sur cela", note Kassianov, se référant aux efforts russes à aider les partis anti-européens et d'extrême droite à accroître leur popularité pour empirer les choses.

Le 24 mars, Poutine a accueilli Marine Le Pen au Kremlin; un honneur normalement réservé aux chefs d'État ou de gouvernement.

Cette rencontre un mois avant que les Français votent pour le premier tour de l'élection présidentielle, est une ingérence "scandaleuse" dans la politique française, dénonce Kassianov.

Il explique que Poutine a agi ainsi pour se venger de rencontres de responsables politiques occidentaux avec l'opposition russe et qu'il a voulu simplement voir quel niveau d'interférence l'opinion et les dirigeant européens étaient prêts à accepter.

‘’Il a voulu tâter le terrain’’, explique Kassianov.

En ce qui concerne l'évolution de la situation en Russie, l'ancien premier ministre estime que l'UE ne devrait pas s’attendre à beaucoup de changement pour la prochaine élection présidentielle, en 2018.

Etat d'esprit négatif

Kassianov a répondu à nos questions avant les manifestations du 26 mars contre la corruption en Russie - la plus importante depuis cinq ans. Pour lui, l'élection ne sera pas plus qu'une simple "imitation" de la démocratie et que l'ambiance dans la société russe est "maussade" et "nerveuse".

"Il [Poutine] passe d'un système autoritaire à un système totalitaire et l’état d’esprit est assez négatif", dit-il.

Il explique que les militants de son propre parti, à Moscou comme dans les villes régionales, ont été harcelés par le FSB, service de renseignement, et par des groupes hooligans parrainés par le gouvernement.

"On leur dit qu'ils pourraient perdre leur emploi et que leurs enfants pourraient perdre leurs places à l'université."

Kassianov dit qu'il fera campagne pour le scrutin de 2018, même s'il ne croit pas que cette campagne sera honnête, afin de contribuer à créer des changements de long terme.

Il ajoute que les Russes vivant dans les grandes villes et qui ont donc accès à d'autres sources d'information commencent à comprendre que les politiques de Poutine, et non pas les conspirations occidentales, sont à l'origine de la pauvreté croissante en Russie.

"Mon objectif principal est d'éclairer le peuple russe", déclare-t-il. "La société russe est déjà divisée [à propos de Poutine] en deux dans les grandes villes et ce n'est pas rien."

Cet article a été originellement publié en anglais

This article was originally published in English

News in Brief

  1. EU: Russian citizenship plan 'attacks' Ukraine sovereignty
  2. Deutsche Bank hands over Trump loan documents
  3. UN: Europe is badly prepared for new refugee crisis
  4. Macron to set out 'Yellow vest' counter measures
  5. Italy requests EU action plan for new Libya migrant wave
  6. Far-right party leaders meet in Prague
  7. Priest shames politicians at reporter's funeral in Belfast
  8. Putin offers Russian citizenship to Ukraine regions

Analysis

Macron, nouveau monarque franco-européen

Le nouveau président français a célébré sa victoire en mêlant la pompe républicaine et la foi européenne. Mais pour réussir, il devra aussi faire la révolution.

Stakeholders' Highlights

  1. Counter BalanceSign the petition to help reform the EU’s Bank
  2. UNICEFChild rights organisations encourage candidates for EU elections to become Child Rights Champions
  3. UNESDAUNESDA Outlines 2019-2024 Aspirations: Sustainability, Responsibility, Competitiveness
  4. Counter BalanceRecord citizens’ input to EU bank’s consultation calls on EIB to abandon fossil fuels
  5. International Partnership for Human RightsAnnual EU-Turkmenistan Human Rights Dialogue takes place in Ashgabat
  6. Nordic Council of MinistersNew campaign: spot, capture and share Traces of North
  7. Nordic Council of MinistersLeading Nordic candidates go head-to-head in EU election debate
  8. Nordic Council of MinistersNew Secretary General: Nordic co-operation must benefit everybody
  9. Platform for Peace and JusticeMEP Kati Piri: “Our red line on Turkey has been crossed”
  10. UNICEF2018 deadliest year yet for children in Syria as war enters 9th year
  11. Nordic Council of MinistersNordic commitment to driving global gender equality
  12. International Partnership for Human RightsMeet your defender: Rasul Jafarov leading human rights defender from Azerbaijan

Latest News

  1. Greens commit to air quality 'super commissioner'
  2. Far-right Facebook networks removed before Spain election
  3. EU and Japan in delicate trade talks
  4. Closer EU-Caribbean ties mean greater prosperity for all
  5. Details of EU Brexit talks with Blair and Soros kept secret
  6. Weber vows to block Nord Stream 2 amid 'sue' threat
  7. 'Next Juncker' must fix EU's corporate power problem
  8. EU want Facebook pan-EU advert fix for May elections

Stakeholders' Highlights

  1. UNICEFUNICEF Hosts MEPs in Jordan Ahead of Brussels Conference on the Future of Syria
  2. Nordic Council of MinistersNordic talks on parental leave at the UN
  3. International Partnership for Human RightsTrial of Chechen prisoner of conscience and human rights activist Oyub Titiev continues.
  4. Nordic Council of MinistersNordic food policy inspires India to be a sustainable superpower
  5. Nordic Council of MinistersMilestone for Nordic-Baltic e-ID
  6. Counter BalanceEU bank urged to free itself from fossil fuels and take climate leadership
  7. Intercultural Dialogue PlatformRoundtable: Muslim Heresy and the Politics of Human Rights, Dr. Matthew J. Nelson
  8. Platform for Peace and JusticeTurkey suffering from the lack of the rule of law
  9. UNESDASoft Drinks Europe welcomes Tim Brett as its new president
  10. Nordic Council of MinistersNordic ministers take the lead in combatting climate change
  11. Counter BalanceEuropean Parliament takes incoherent steps on climate in future EU investments
  12. International Partnership For Human RightsKyrgyz authorities have to immediately release human rights defender Azimjon Askarov

Join EUobserver

Support quality EU news

Join us