Sunday

23rd Jul 2017

Les fake news inondent les réseaux sociaux français

  • Une zone Wi-Fi en dehors du centre Pompidou en France (Photo: Alessio Milan)

Près d'un lien sur quatre partagé par les internautes français sur les réseaux sociaux au sujet de l’élection présidentielle est lié à une intox, favorise un des candidats eurosceptiques et porte les traces de l’influence de la Russie, révèle une étude, de la société britannique Bakamo.

L'étude, publiée le 19 avril, porte sur 8 millions de liens publiés par 800 sites entre le 1er novembre 2016 et le 4 avril 2017.

Thank you for reading EUobserver!

Subscribe now and get 40% off for an annual subscription. Sale ends soon.

  1. €90 per year. Use discount code EUOBS40%
  2. or €15 per month
  3. Cancel anytime

EUobserver is an independent, not-for-profit news organization that publishes daily news reports, analysis, and investigations from Brussels and the EU member states. We are an indispensable news source for anyone who wants to know what is going on in the EU.

We are mainly funded by advertising and subscription revenues. As advertising revenues are falling fast, we depend on subscription revenues to support our journalism.

For group, corporate or student subscriptions, please contact us. See also our full Terms of Use.

If you already have an account click here to login.

19,2 % des liens en question concernent des médias qu' “ne sont pas conformes aux critères journalistiques” et qui expriment “des opinions extrémistes…visant à forger un récit perturbateur”. Ce que l'étude appelle la catégorie de “reformatage” de l'information.

Environ 5 autres pour cents des liens partagés sont qualifiés de “récits souvent mythiques, presque théologiques par nature”, voire “des théories du complot”, qui tombent, elles, sous la catégorie “alternatif”.

Les sources classées dans ces catégories présentent les candidats eurosceptiques et europhobes d’extrême droite et d’extrême gauche sous un jour favorable : Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, François Asselineau et Philippe Poutou.

Elles favorisent également François Fillon, un candidat de centre-droite plutôt proche de la Russie.

La recherche de Bakamo révèle également qu’une source sur cinq au sein de la catégorie “reformatage” est exposée à l’influence des médias gouvernementaux russes connus pour leur désinformation anti-UE, comme RT ou Sputnik, et qu’une source sur deux dans la catégorie “alternative” a des origines en Russie.

“L’analyse n’a identifié que des influences liée à la Russie. Aucune autre source d’influence étrangère n’a été identifiée”, note Bakamo.

L’étude affirme par ailleurs que “les sources d’information politique de référence continuent de mener le débat public” et qu’elles “sont davantage partagées que les sources d’information non traditionnelles.”

Elle ajoute qu'alors que l’équipe de campagne du candidat de la gauche radicale Jean-Luc Mélenchon partage souvent des contenus suspects, l’équipe de Marine Le Pen a pour l’essentiel diffusé ses propres contenus sur des plateformes comme Twitter ou Facebook.

Mais l'étude de Bakamo précise que les utilisateurs des réseaux sociaux de la catégorie “reformatage” sont “très prolifiques” et “très engagés”, et qu’ils partagent des liens à une cadence presque double de celle de ceux qui suivent les médias traditionnels.

Pierre Haski, un journaliste français qui a participé à l’étude, note qu’une autre “tendance inquiétante se profile au fur et à mesure que la date de l’élection approche” : “une fracture croissante entre les citoyens” basée sur “la fiabilité des informations et le respect des règles éthiques et professionnelles” plutôt que sur les convictions politiques.

Cette fracture signifie que les gens ont de plus en plus tendance à être en désaccord sur les faits plus que sur leurs opinions politiques, et que ceux qui ne se fient plus aux médias traditionnels sont insensibles aux services de désintox, tel que Les Décodeurs, un groupe de fact-checkers au sein de la rédaction du Monde.

L’étude de Bakamo affirme enfin que les sujets les plus fréquents au sein de la catégorie “reformatage” sont ceux liés à la question de l’identité française et qui attaquent l’islam. D’autres sujets concernant la mondialisation, les multinationales et l’”impérialisme” américain ou de l’UE sont aussi présents, dans une moindre mesure.

L’influence des sources russes est plus forte lorsqu'il s'agit de l’identité française, de l’hostilité à l’islam et à la mondialisation, de même que dans les sources liées à la “confusion” et aux “conspirationnisme” et à l’”anti-système” présentes au sein de la catégorie “alternatif”.

Cet article a été originellement publié en anglais

This article was originally published in English

Poutine s’immisce dans l'élection française

Poutine a traité la leader anti-UE Marine Le Pen, comme si elle avait déjà remporté la présidentielle. "J'ai mon propre point de vue, qui coïncide avec celui de la Russie", a-t-elle affirmé.

Analysis

Macron, nouveau monarque franco-européen

Le nouveau président français a célébré sa victoire en mêlant la pompe républicaine et la foi européenne. Mais pour réussir, il devra aussi faire la révolution.

News in Brief

  1. Polish parliament adopts controversial justice reform
  2. GMO opt-out plan unlikely to go anywhere in 2017
  3. Slovak PM threatens to boycott inferior food
  4. France takes Google's 'right to be forgotten' to EU court
  5. Turkey accuses German companies of supporting terror
  6. Israel's Netanyahu caught calling EU 'crazy'
  7. UK does not collect enough data to expel EU nationals
  8. Polish president threatens to veto justice reform

Stakeholders' Highlights

  1. European Jewish CongressJean-Marie Le Pen Faces Trial for Oven Comments About Jewish Singer
  2. ACCAAnnounces Belt & Road Research at Shanghai Conference
  3. ECPAFood waste in the field can double without crop protection. #WithOrWithout #pesticides
  4. EU2017EEEstonia Allocates €1 Million to Alleviate Migratory Pressure From Libya in Italy
  5. Dialogue PlatformFethullah Gulen's Message on the Anniversary of the Coup Attempt in Turkey
  6. Martens CentreWeeding out Fake News: An Approach to Social Media Regulation
  7. European Jewish CongressEJC Concerned by Normalisation of Antisemitic Tropes in Hungary
  8. Counter BalanceOut for Summer Episode 1: How the EIB Sweeps a Development Fiasco Under the Rug
  9. CESICESI to Participate in Sectoral Social Dialogue Committee on Postal Services
  10. ILGA-EuropeMalta Keeps on Rocking: Marriage Equality on Its Way
  11. European Friends of ArmeniaEuFoA Director and MEPs Comment on the Recent Conflict Escalation in Nagorno-Karabakh
  12. EU2017EEEstonian Presidency Kicks off Youth Programme With Coding Summer School

Latest News

  1. Dutch coalition talks lengthiest in 40 years
  2. Polish parliament steps up showdown with EU
  3. EU urges UK to clarify its Brexit positions
  4. Law expert: direct EU powers have become too complicated
  5. Winter is here for Spitzenkandidat, but he'll survive
  6. Mafia money pollutes the EU economy
  7. Central Europe should be wary of Brexit stopping
  8. Poland's 'July coup' and what it means for the judiciary