Saturday

16th Feb 2019

La Russie serait derrière le piratage de l'équipe Macron

  • Un email piraté de l'équipe de Macron censé présenter des irrégularités financières. (Photo: Leonardo Rizzi)

Selon un cabinet américain de cybersécurité, la Russie est derrière les fuites destinées à influencer l'élection présidentielle française le week-end dernier.

Vitali Kremez, responsable de la recherche chez Flashpoint, une société basée à New York, a déclaré à l'agence Reuters le 5 mai qu'il a recueilli des indications qu'un groupe russe connu sous le nom "APT 28" est derrière la publication de données piratées dans le système informatique de ma campagne d'Emmanuel Macron.

Read and decide

Join EUobserver today

Support quality EU news

Get instant access to all articles — and 18 year's of archives. 30 days free trial.

... or join as a group

"Si elles sont effectivement dirigées par Moscou, ces fuites constituent une intensification significative par rapport aux précédentes opérations russes contre l' élection présidentielle aux États-Unis, élargissant l'approche et la portée de l'effort allant du simple espionnage vers des tentatives plus directes pour influencer le résultat", a-t-il expliqué.

L'APT 28, également connu sous les noms de APT10, APT 29, Fancy Bear et Pawn Storm, est considéré par les autorités américaines comme étant une façade du renseignement militaire russe, le GRU.

En avril, l'entreprise Trend Micro, basée à Tokyo, avait affirmé que le groupe avait tenté de pirater l'équipe de campagne de Macron, le nouveau président français.

La similitude entre ce qui s'est passé en France et l'élection américaine de l'année dernière, lorsque le GRU aurait piraté des emails de la candidate Hillary Clinton, a entraîné de nouvelles accusations.

Dans un message sur Twitter, l'ancien attaché de presse de Clinton, Brian Fallon, a déclaré au cours du week-end que "[le président russe] Poutine mène une guerre contre les démocraties occidentales".

"Pour ceux qui pensaient que la Russie avait reculé : es emails de la campagne présidentielle française de Macron ont été divulgués en ligne," a ajout" l'ancien directeur de campagne de Clinton, Robby Mook.

Les fichiers dérobés à Macron et à son équipe étaient censés démontrer des irrégularités financières. Ils ont été mis en ligne tard vendredi soir par des comptes liés à des militants de droite américains, puis popularisés par le site WikiLeaks, et plus tard diffusés par des utilisateurs de réseaux sociaux liés aux médias d’État russes.

WikiLeaks a été accusé d'être complice du régime russe après avoir publié les emails de l'équipe Clinton l'année dernière.

Le site a toutefois a semblé se retourner contre la Russie dimanche, affirmant qu'une entreprise russe appelée Evrika, liée au FSB, le renseignement intérieur russe, était impliquée l'utilisation des données piratées chez Macron.

Cet article a été originellement publié en anglais

This article was originally published in English

Investigation

Sexe et mensonges: l'information russe sur l'UE

La France et l'Allemagne ont été la cible pendant des années de fausses nouvelles et de mensonges conçus pour inciter à la répulsion sexuelle envers les migrants et les politiciens qui leur ont donné refuge.

Investigation

Débat sur le rôle de la Russie dans le piratage de Macron

Le renseignement américain estime que la Russie est derrière le piratage du nouveau président français avant son élection. Un cyber-expert en doute et note que les journalistes européens sont aussi dans la ligne de mire de Moscou.

Investigation

Le piratage de Macron, une leçon pour l'Allemagne

La façon dont l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron s'est défendue contre les hackers peut servir de leçon pour d'autres partis politiques en Europe, même si les experts sont partagés quand à la culpabilité de la Russie.

News in Brief

  1. Spain's Sanchez calls snap election on 28 April
  2. 15,000 Belgian school kids march against climate change
  3. May suffers fresh Brexit defeat in parliament
  4. Warning for British banks over Brexit staff relocation
  5. Former Italian PM wants Merkel for top EU post
  6. Antisemitic incidents up 10% in Germany
  7. Italy's asylum rejection rate at record high
  8. Hungary will not claim EU funds for fraudulent project

Analysis

Macron, nouveau monarque franco-européen

Le nouveau président français a célébré sa victoire en mêlant la pompe républicaine et la foi européenne. Mais pour réussir, il devra aussi faire la révolution.

Stakeholders' Highlights

  1. Counter BalanceEU bank urged to free itself from fossil fuels and take climate leadership
  2. Intercultural Dialogue PlatformRoundtable: Muslim Heresy and the Politics of Human Rights, Dr. Matthew J. Nelson
  3. Platform for Peace and JusticeTurkey suffering from the lack of the rule of law
  4. UNESDASoft Drinks Europe welcomes Tim Brett as its new president
  5. Nordic Council of MinistersNordic ministers take the lead in combatting climate change
  6. Counter BalanceEuropean Parliament takes incoherent steps on climate in future EU investments
  7. International Partnership For Human RightsKyrgyz authorities have to immediately release human rights defender Azimjon Askarov
  8. Nordic Council of MinistersSeminar on disability and user involvement
  9. Nordic Council of MinistersInternational appetite for Nordic food policies
  10. Nordic Council of MinistersNew Nordic Innovation House in Hong Kong
  11. Nordic Council of MinistersNordic Region has chance to become world leader when it comes to start-ups
  12. Nordic Council of MinistersTheresa May: “We will not be turning our backs on the Nordic region”

Latest News

  1. Sluggish procedure against Hungary back on table
  2. Could Finnish presidency fix labour-chain abuse?
  3. Brexit and trip to Egypt for Arab League This WEEK
  4. Belgian spy scandal puts EU and Nato at risk
  5. EU Parliament demands Saudi lobby transparency
  6. Saudi Arabia, but not Russia, on EU 'dirty money' list
  7. EU agrees draft copyright reform, riling tech giants
  8. Rutte warns EU to embrace 'Realpolitik' foreign policy

Join EUobserver

Support quality EU news

Join us