Wednesday

25th May 2022

La Russie serait derrière le piratage de l'équipe Macron

  • Un email piraté de l'équipe de Macron censé présenter des irrégularités financières. (Photo: Leonardo Rizzi)

Selon un cabinet américain de cybersécurité, la Russie est derrière les fuites destinées à influencer l'élection présidentielle française le week-end dernier.

Vitali Kremez, responsable de la recherche chez Flashpoint, une société basée à New York, a déclaré à l'agence Reuters le 5 mai qu'il a recueilli des indications qu'un groupe russe connu sous le nom "APT 28" est derrière la publication de données piratées dans le système informatique de ma campagne d'Emmanuel Macron.

Read and decide

Join EUobserver today

Become an expert on Europe

Get instant access to all articles — and 20 years of archives. 14-day free trial.

... or subscribe as a group

"Si elles sont effectivement dirigées par Moscou, ces fuites constituent une intensification significative par rapport aux précédentes opérations russes contre l' élection présidentielle aux États-Unis, élargissant l'approche et la portée de l'effort allant du simple espionnage vers des tentatives plus directes pour influencer le résultat", a-t-il expliqué.

L'APT 28, également connu sous les noms de APT10, APT 29, Fancy Bear et Pawn Storm, est considéré par les autorités américaines comme étant une façade du renseignement militaire russe, le GRU.

En avril, l'entreprise Trend Micro, basée à Tokyo, avait affirmé que le groupe avait tenté de pirater l'équipe de campagne de Macron, le nouveau président français.

La similitude entre ce qui s'est passé en France et l'élection américaine de l'année dernière, lorsque le GRU aurait piraté des emails de la candidate Hillary Clinton, a entraîné de nouvelles accusations.

Dans un message sur Twitter, l'ancien attaché de presse de Clinton, Brian Fallon, a déclaré au cours du week-end que "[le président russe] Poutine mène une guerre contre les démocraties occidentales".

"Pour ceux qui pensaient que la Russie avait reculé : es emails de la campagne présidentielle française de Macron ont été divulgués en ligne," a ajout" l'ancien directeur de campagne de Clinton, Robby Mook.

Les fichiers dérobés à Macron et à son équipe étaient censés démontrer des irrégularités financières. Ils ont été mis en ligne tard vendredi soir par des comptes liés à des militants de droite américains, puis popularisés par le site WikiLeaks, et plus tard diffusés par des utilisateurs de réseaux sociaux liés aux médias d’État russes.

WikiLeaks a été accusé d'être complice du régime russe après avoir publié les emails de l'équipe Clinton l'année dernière.

Le site a toutefois a semblé se retourner contre la Russie dimanche, affirmant qu'une entreprise russe appelée Evrika, liée au FSB, le renseignement intérieur russe, était impliquée l'utilisation des données piratées chez Macron.

Cet article a été originellement publié en anglais

This article was originally published in English

Investigation

Sexe et mensonges: l'information russe sur l'UE

La France et l'Allemagne ont été la cible pendant des années de fausses nouvelles et de mensonges conçus pour inciter à la répulsion sexuelle envers les migrants et les politiciens qui leur ont donné refuge.

Investigation

Débat sur le rôle de la Russie dans le piratage de Macron

Le renseignement américain estime que la Russie est derrière le piratage du nouveau président français avant son élection. Un cyber-expert en doute et note que les journalistes européens sont aussi dans la ligne de mire de Moscou.

Investigation

Le piratage de Macron, une leçon pour l'Allemagne

La façon dont l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron s'est défendue contre les hackers peut servir de leçon pour d'autres partis politiques en Europe, même si les experts sont partagés quand à la culpabilité de la Russie.

Analysis

Macron, nouveau monarque franco-européen

Le nouveau président français a célébré sa victoire en mêlant la pompe républicaine et la foi européenne. Mais pour réussir, il devra aussi faire la révolution.

News in Brief

  1. France 'convinced' Ukraine will join EU
  2. Von der Leyen: Russia hoarding food as 'blackmail'
  3. Legal action launched against KLM over 'greenwashing'
  4. Orbán refuses to discuss Russia oil embargo at EU summit
  5. Turkey's Erdogan snubs Greek PM
  6. ECB: Crypto may pose a risk to financial stability
  7. UK PM Johnson faces renewed questions over Covid party
  8. Sweden gives 5th Covid shot to people over 65, pregnant women

Stakeholders' Highlights

  1. Nordic Council of MinistersNordic delegation visits Nordic Bridges in Canada
  2. Nordic Council of MinistersClear to proceed - green shipping corridors in the Nordic Region
  3. Nordic Council of MinistersNordic ministers agree on international climate commitments
  4. UNESDA - SOFT DRINKS EUROPEEfficient waste collection schemes, closed-loop recycling and access to recycled content are crucial to transition to a circular economy in Europe
  5. UiPathNo digital future for the EU without Intelligent Automation? Online briefing Link

Latest News

  1. Orbán oil veto to deface EU summit on Ukraine
  2. France aims for EU minimum-tax deal in June
  3. 'No progress in years' in Libya, says UN migration body
  4. Toxic pesticide residue in EU fruit up 53% in a decade
  5. Orbán's overtures to Moscow are distasteful and detrimental
  6. The Polish-Lithuanian Commonwealth is back
  7. EU aims to seize Russian assets amid legal unclarity
  8. Close ties with autocrats means security risk, Nato chief warns

Join EUobserver

Support quality EU news

Join us