Sunday

22nd Oct 2017

Interview

Khodorkovski: Poutine mise sur Le Pen

  • Marine Le Pen (g) au Kremlin en mars. "Poutine a décidé de miser sur un autre candidat", a déclaré Khodorkovski à EUobserver (Photo: Marine Le Pen/Facebook)

La Russie va tenter d'aider Marine Le Pen à gagner l'élection présidentielle française de la même manière qu’elle a aidé Donald Trump aux États-Unis, assure Mikhaïl Khodorkovski, l'un des principaux opposants au Kremlin.

"Après les États-Unis, [le president russe] Poutine a décidé de miser sur un autre candidat", a déclaré Khodorkovski lors d'une interview à EUobserver à Londres le 30 mars.

Thank you for reading EUobserver!

Subscribe now for a 30 day free trial.

  1. €150 per year
  2. or €15 per month
  3. Cancel anytime

EUobserver is an independent, not-for-profit news organization that publishes daily news reports, analysis, and investigations from Brussels and the EU member states. We are an indispensable news source for anyone who wants to know what is going on in the EU.

We are mainly funded by advertising and subscription revenues. As advertising revenues are falling fast, we depend on subscription revenues to support our journalism.

For group, corporate or student subscriptions, please contact us. See also our full Terms of Use.

If you already have an account click here to login.

  • Khodorkovsky lors d'une audience du Parlement Européen en 2014 (Photo: europarl.europa.eu)

"Poutine a vu comment on pouvait jouer avec les élections aux États-Unis, et il a décidé de faire un autre pari, basé sur ce qu’il a réussi à accomplir là-bas, essentiellement pour agir sur les prochaines élections [en France]", explique-t-il.

Pour le Kremlin, une victoire de Le Pen "signifierait qu’il y aurait une réelle chance de détruire l'Union Européenne", ajoute-t-il en soulignant que Poutine voit l'Europe uniquement en termes militaires.

Khodorkovski remarque également que Poutine voit plus l'OTAN que l'UE comme un ennemi, parce qu’il considère l'UE "comme faible, quelque chose que l’on peut pratiquement ignorer".

Mais il note aussi que si la France quittait l'UE, comme Marine Le Pen le souhaite, l'autorité de l'UE en serait encore un peu plus amoindrie.

"Cela signifierait que l'UE n'aurait plus d'arme nucléaire ... ce qui permettrait au Kremlin de mener sa politique étrangère beaucoup plus librement", remarque-t-il. "La question de savoir si l'OTAN peut être poussée hors d'Europe, si l'UE peut être poussée hors d'Europe - c'est exactement ce sur quoi Poutine travaille en ce moment".

Les pièges de l'élection

Khodorkovski a été le propriétaire de la plus grande compagnie pétrolière russe, Youkos, que Poutine a saisi. Il a été emprisonné pendant 10 ans lorsqu'il a tenté d'entrer en politique. Il est désormais basé à Londres, où il dirige Open Russia, un mouvement politique pro-réformiste et anti-Poutine.

Ses mises en garde suivent des révélations sur la manière dont Poutine aurait aidé Trump, un candidat plutôt favorable à la Russie, à gagner les élections américaines l’an dernier.

Les manoeuvres russes ont inclus le piratage de courriers électroniques, la propagation de fausses informations sur les réseaux sociaux et le vols de données d'électeurs américains sur Facebook afin que Trump puisse les cibler avec des messages de campagne.

Marine Le Pen est donnée par les sondages en tête du premier tour de l'élection présidentielle, le 23 avril.

L'Allemagne se prépare également à des élections en automne, où un bon résultat de l'extrême-droite pourrait affaiblir la chancelière Angela Merkel, dont les positions envers la Russie sont intransigeantes.

Interrogé sur l’hypothèse selon laquelle la Russie ferait en Europe la même chose qu'aux États-Unis, Khodorkovski se dit "convaincu que c'est le cas pour l'Allemagne".

Il assure qu'Open Russia "sait que des préparatifs sont en cours, et que des mesures sont prises pour employer ces moyens" mais refuse d’en dire davantage sur ce qu'il sait des "préparatifs".

Il admet qu'Open Russia n'a pas mené d'enquête en France, mais il affirme que sa récente rencontre avec Le Pen à Moscou montre que Poutine "considère que ses chances en France sont assez élevées".

Richard Burr, le chef de la commission du renseignement du Sénat américain qui enquête sur les élections de l'an dernier, a affirmé la même chose le 31 mars.

"Ce que nous avons pu évaluer comme une action extrêmement secrète en 2016 aux États-Unis, est aujourd’hui devenue plutôt une action assez ouverte, aussi bien que dissimulée, en Allemagne et en France", a-t-il déclaré à la presse à Washington.

"Les Russes sont activement impliqués dans les élections françaises", a-t-il ajouté.

Le tapis rouge

Avec Poutine lui-même confronté à des élections en 2018, Khodorkovski estime que l'Occident devrait essayer de délégitimer son autorité.

"Moins l'Occident fera preuve de respect envers le pouvoir russe, tout en respectant la Russie et le peuple russe, plus cela facilitera notre travail [de Open Russia]", fait-il remarquer.

Si l'Allemagne "déploie le tapis rouge" pour Poutine, ou s'il est montré à la télévision en train de chuchoter à l'oreille de Trump, "c’est exactement le genre d'images qui renforce son pouvoir", ajoute-t-il.

Tandis que les lobbies d'affaires français et allemands comptent parmi les plus grands amis de Poutine en Europe, Khodorkovski juge que les investisseurs étrangers devraient plutôt se méfier de la Russie.

Il assure que si Poutine vous donne personnellement sa parole qu'il protégera vos investissements, il la respectera. "Dans les affaires, quand il dit quelque chose, il est sincère. Ce n’est par contre pas le cas en politique. C'est une grande différence", note-t-il.

Mais cela signifie également que votre entreprise devra payer des pots-de-vin et risquera sa réputation, ajoute-t-il. "Vous payerez constamment des pots-de-vin. Si certains vous disent que ce n’est pas leur cas, ils mentent".

Il ajoute qu'une autre façon de protéger son entreprise est de faire en sorte que ses dettes envers les banques russes soient supérieures à la valeur de son capital et de ses actifs en Russie.

"Vous êtes en sécurité si vous n'avez pas d'argent en Russie, seulement des dettes. C'est la réalité".

La poigne de Poutine

Pour Khodorkovski, les manifestations anticorruption du mois dernier en Russie démontrent que "la plupart des Russes veulent ne pas avoir de problème avec l’Europe" et que la société russe est en train de "s’éveiller de son apathie".

Il dit sa surprise quant au nombre de Russes, y compris des personnes âgées, qui se sont inscrits pour militer au sein d'Open Russia.

Il estime également que si Poutine verrait son pouvoir s'affaiblir s'il ne réussissait pas à obtenir plus de 40 millions parmi les 105 millions d'électeurs russes en 2018.

"Son cercle proche commencerait même à remettre en cause son soutien. Je ne parle pas d'un coup d’État ... mais cela rendrait plus difficile de gérer les gens qui le servent et c’est déjà une étape importante", assure-t-il. "Que la police ne tente pas trop de contrôler les manifestants. Cela est important".

Cet article a été originellement publié en anglais

This article was originally published in English

Interview

Khodorkovsky: Putin's betting on Le Pen

Russia will try to help Le Pen win the French election the same way it helped Trump in the US, Khodorkovsky, a Kremlin critic, has said.

Le Pen a cherché quelques millions russes de plus

Des révélations selon lesquelles la candidate d'extrême droite a tenté d'emprunter 3 millions d'euros supplémentaires à la Russie posent des questions sur l'ingérence du Kremlin dans l'élection présidentielle française.

La droite européenne regarde vers Macron pour sauver la France

Avec un François Fillon empêtré sans les affaires judicaires, un des leaders du parti populaire européen affirme que des "commissions" travaillent sur ce que se passerait si Marine Le Pen l'emportait et faisait sortir la France de l'UE.

Investigation

Sexe et mensonges: l'information russe sur l'UE

La France et l'Allemagne ont été la cible pendant des années de fausses nouvelles et de mensonges conçus pour inciter à la répulsion sexuelle envers les migrants et les politiciens qui leur ont donné refuge.

Investigation

Les amis de Le Pen à la Trump Tower

En janvier dernier, la leader du Front National a rencontré des "gens assez aisés" lors d'un cocktail organisé dans l'immeuble appartenant au président américain. L'événement a mis en avant les relations de longue date du Front national aux États-Unis.

Analysis

Macron, nouveau monarque franco-européen

Le nouveau président français a célébré sa victoire en mêlant la pompe républicaine et la foi européenne. Mais pour réussir, il devra aussi faire la révolution.

News in Brief

  1. Rajoy to trigger Article 155 on Saturday in Catalan crisis
  2. EU conducts unannounced inspection of German car firm
  3. Lithuania calls for new EU energy laws
  4. EU leaders aim for December for defence cooperation
  5. Juncker says hands tied on Russia pipeline
  6. Czechs set to elect billionaire Andrej Babis
  7. Italian regions hold referendums on more autonomy
  8. EU leaders refuse to mediate Catalonia conflict

Stakeholders' Highlights

  1. Mission of China to the EUPresident Xi Jinping Proposes Stronger Global Security Governance at Interpol Assembly
  2. European Friends of ArmeniaEU Engagement Could Contribute to Lasting Peace in Nagorno-Karabakh
  3. UNICEFViolence in Myanmar Driving 12,000 Rohingya Refugee Children Into Bangladesh Every Week
  4. European Jewish CongressBulgaria Applauded for Adopting the Working Definition of Antisemitism
  5. EU2017EENorth Korea Leaves Europe No Choice, Says Estonian Foreign Minister Sven Mikser
  6. Mission of China to the EUZhang Ming Appointed New Ambassador of the Mission of China to the EU
  7. International Partnership for Human RightsEU Should Seek Concrete Commitments From Azerbaijan at Human Rights Dialogue
  8. European Jewish CongressEJC Calls for New Austrian Government to Exclude Extremist Freedom Party
  9. CES - Silicones EuropeIn Healthcare, Silicones Are the Frontrunner. And That's a Good Thing!
  10. EU2017EEEuropean Space Week 2017 in Tallinn from November 3-9. Register Now!
  11. European Entrepreneurs CEA-PMEMobiliseSME Exchange Programme Open Doors for 400 Companies Across Europe
  12. CECEE-Privacy Regulation – Hands off M2M Communication!

Latest News

  1. The mysterious German behind Orban's Russian deals
  2. Mogherini urged to do more on Russian propaganda
  3. Turkey funding cuts signal EU mood shift
  4. Posted workers top EU agenda This Week
  5. Leaders lobby to host EU agencies at summit's margins
  6. Legal tweak could extend EU control on Russia pipeline
  7. Ukraine language law does not harm minorities
  8. EU begins preparations for Brexit trade talks

Stakeholders' Highlights

  1. ILGA-EuropeHealth4LGBTI: Reducing Health Inequalities Experienced by LGBTI People
  2. EU2017EEEHealth: A Tool for More Equal Health
  3. Mission of China to the EUChina-EU Tourism a Key Driver for Job Creation and Enhanced Competitiveness
  4. CECENon-Harmonised Homologation of Mobile Machinery Costs € 90 Million per Year
  5. ILGA-EuropeMass Detention of Azeri LGBTI People - the LGBTI Community Urgently Needs Your Support
  6. European Free AllianceCatalans Have Won the Right to Have an Independent State
  7. ECR GroupBrexit: Delaying the Start of Negotiations Is Not a Solution
  8. EU2017EEPM Ratas in Poland: "We Enjoy the Fruits of European Cooperation Thanks to Solidarity"
  9. Mission of China to the EUChina and UK Discuss Deepening of Global Comprehensive Strategic Partnership
  10. European Healthy Lifestyle AllianceEHLA Joins Commissioners Navracsics, Andriukaitis and Hogan at EU Week of Sport
  11. Nordic Council of MinistersNordic Council Representative Office Opens in Brussels to Foster Better Cooperation
  12. UNICEFSocial Protection in the Contexts of Fragility & Forced Displacement