Sunday

28th Nov 2021

Le Pen a cherché quelques millions russes de plus

  • Le Pen (d) a fait sensation la semaine dernière en rencontrant Poutine au Kremlin. (Photo: kremlin.ru)

Des révélations selon lesquelles Marine Le Pen a tenté d'emprunter 3 millions d'euros supplémentaires à la Russie soulèvent des questions sur l'ingérence du Kremlin dans l'élection présidentielle française.

Mediapart, un site d'investigation français, a révélé le 31 mars que la candidate anti-européenne et d'extrême droite a accepté d'emprunter des fonds russes pour financer sa campagne.

Read and decide

Join EUobserver today

Become an expert on Europe

Get instant access to all articles — and 20 years of archives. 14-day free trial.

... or subscribe as a group

  • Poutine lors de la réunion à Arkhangelsk, jeudi. (Photo: kremlin.ru)

Le site a publié un document interne de son parti, le Front National (FN), démontrant qu’elle et d'autres responsables du parti ont décidé d'emprunter 3 millions d'euros à la Banque Strategy en Russie, le 15 juin de l'année dernière, à un taux d'intérêt de 6% par an avec remboursement d’ici à 2018.

Selon le document, "ce prêt est destiné à financer la campagne électorale présidentielle".

Mediapart a également publié un deuxième document du Front National, qui stipule que ces fonds allaient être utilisés pour les "dépenses de [la] campagne électorale" et devaient être rattachés à un compte bancaire ouvert au nom de Le Pen.

Marine Le Pen, dont la rencontre surprise avec le leader russe Vladimir Poutine à Moscou le 24 mars a fait sensation, s'est refusée à tout commentaire.

Le trésorier du parti, Wallerand de Saint-Just, qui avait affirmé à la presse la semaine précédente que le FN ne demandait pas plus d’argent à la Russie, a affirmé à Mediapart que le prêt de 3 millions d'euros était "juste un projet sans suite" .

Mediapart n'a pas précisé si le Front National avait effectivement reçu cet argent et n'a pas non plus donné d'informations à propos de la banque Strategy.

Ces révélations interviennent peu après que Marine Le Pen et son père aient admis l'an dernier avoir déjà emprunté 11 millions d'euros provenant de différentes sources russes.

Les craintes d’une manipulation électorale russe en Europe ont été accentuées après que Moscou ait été accusé d'avoir influencé le résultat du vote aux États-Unis par des piratages et de la désinformation.

Marine Le Pen est au coude à coude dans les sondages avec le candidat centriste et pro-européen Emmanuel Macron pour le premier tour de l'élection présidentielle du 23 avril.

Il a été la cible de nombreux piratages russes et a été accusé dans les médias russes francophones d'être secrètement gay, d’être un agent des banques américaines et d'être également un agent d’Arabie Saoudite.

Mikhaïl Khodorkovski, l'ancien patron d'une compagnie pétrolière russe emprisonné après avoir tenté d'entrer en politique, a confié à EUobserver lors d’une interview jeudi, que Poutine voyait Le Pen comme une "chance réelle de détruire l'UE".

Même si l'UE pourrait politiquement survivre à une sortie de la France telle que la veut Le Pen, Khodorkovski ajoute que pour Poutine, cela signifierait que "l'UE n'aurait plus d'armes nucléaires".

La France et le Royaume-Uni, qui va entamer ses négociations pour sortir de l'UE, sont les seuls pays de l'UE à être dotés d'armes nucléaires.

Cet article a été originellement publié en anglais

This article was originally published in English

La présidentielle française sous cyber-alerte maximale

Le président francais Francois Hollande a mobilisé "tous les moyens nécessaires" pour contrer d'éventuelle cyber-attaques avant l'election présidentielle d'avril et mai. Mais les partis politiques restent vulnérables.

Poutine s’immisce dans l'élection française

Poutine a traité la leader anti-UE Marine Le Pen, comme si elle avait déjà remporté la présidentielle. "J'ai mon propre point de vue, qui coïncide avec celui de la Russie", a-t-elle affirmé.

Investigation

Les amis de Le Pen à la Trump Tower

En janvier dernier, la leader du Front National a rencontré des "gens assez aisés" lors d'un cocktail organisé dans l'immeuble appartenant au président américain. L'événement a mis en avant les relations de longue date du Front national aux États-Unis.

Interview

Khodorkovski: Poutine mise sur Le Pen

La Russie va tenter d'aider la candidate d'extrême droite à gagner l'élection présidentielle française de la même manière qu’elle a aidé Trump aux États-Unis, assure l'opposant au Kremlin.

Investigation

Le Pen-Poutine: des liens qui remontent à loin

La leader du Front National a rencontré le président russe trois fois, et non pas une comme elle l'affirme. Mais l'argent que son parti a obtenu, et sous quelles conditions, restent un mystère.

News in Brief

  1. Covid variant: EU to block travel from southern Africa
  2. France and UK seek EU help on Channel migrants
  3. New Swedish PM who resigned after 7 hours gets second chance
  4. Belgium to decide on Friday on Covid measures
  5. UK rings alarm on new Covid strain in South Africa
  6. Turkish police use tear gas at women's rights march
  7. Poland calls for more Nato troops
  8. Ex-Navalny aide leaves Russia

Analysis

Macron, nouveau monarque franco-européen

Le nouveau président français a célébré sa victoire en mêlant la pompe républicaine et la foi européenne. Mais pour réussir, il devra aussi faire la révolution.

Stakeholders' Highlights

  1. Nordic Council of MinistersNew report reveals bad environmental habits
  2. Nordic Council of MinistersImproving the integration of young refugees
  3. Nordic Council of MinistersNATO Secretary General guest at the Session of the Nordic Council
  4. Nordic Council of MinistersCan you love whoever you want in care homes?
  5. Nordic Council of MinistersNineteen demands by Nordic young people to save biodiversity
  6. Nordic Council of MinistersSustainable public procurement is an effective way to achieve global goals

Latest News

  1. Belgium goes into three-week 'lockdown light'
  2. MEPs list crimes of 'Kremlin proxy' mercenaries
  3. EU to open up 'black box' of political ads
  4. Can the ECB solve climate change and inflation on its own?
  5. EU set to limit vaccine certificate to nine months
  6. Surprise coalition in Romania without former Renew's Ciolos
  7. This 'Black Friday' is a turning point in corporate accountability
  8. West struggling to show strength on Ukraine

Join EUobserver

Support quality EU news

Join us