Sunday

22nd Oct 2017

Le Pen a cherché quelques millions russes de plus

  • Le Pen (d) a fait sensation la semaine dernière en rencontrant Poutine au Kremlin. (Photo: kremlin.ru)

Des révélations selon lesquelles Marine Le Pen a tenté d'emprunter 3 millions d'euros supplémentaires à la Russie soulèvent des questions sur l'ingérence du Kremlin dans l'élection présidentielle française.

Mediapart, un site d'investigation français, a révélé le 31 mars que la candidate anti-européenne et d'extrême droite a accepté d'emprunter des fonds russes pour financer sa campagne.

Thank you for reading EUobserver!

Subscribe now for a 30 day free trial.

  1. €150 per year
  2. or €15 per month
  3. Cancel anytime

EUobserver is an independent, not-for-profit news organization that publishes daily news reports, analysis, and investigations from Brussels and the EU member states. We are an indispensable news source for anyone who wants to know what is going on in the EU.

We are mainly funded by advertising and subscription revenues. As advertising revenues are falling fast, we depend on subscription revenues to support our journalism.

For group, corporate or student subscriptions, please contact us. See also our full Terms of Use.

If you already have an account click here to login.

  • Poutine lors de la réunion à Arkhangelsk, jeudi. (Photo: kremlin.ru)

Le site a publié un document interne de son parti, le Front National (FN), démontrant qu’elle et d'autres responsables du parti ont décidé d'emprunter 3 millions d'euros à la Banque Strategy en Russie, le 15 juin de l'année dernière, à un taux d'intérêt de 6% par an avec remboursement d’ici à 2018.

Selon le document, "ce prêt est destiné à financer la campagne électorale présidentielle".

Mediapart a également publié un deuxième document du Front National, qui stipule que ces fonds allaient être utilisés pour les "dépenses de [la] campagne électorale" et devaient être rattachés à un compte bancaire ouvert au nom de Le Pen.

Marine Le Pen, dont la rencontre surprise avec le leader russe Vladimir Poutine à Moscou le 24 mars a fait sensation, s'est refusée à tout commentaire.

Le trésorier du parti, Wallerand de Saint-Just, qui avait affirmé à la presse la semaine précédente que le FN ne demandait pas plus d’argent à la Russie, a affirmé à Mediapart que le prêt de 3 millions d'euros était "juste un projet sans suite" .

Mediapart n'a pas précisé si le Front National avait effectivement reçu cet argent et n'a pas non plus donné d'informations à propos de la banque Strategy.

Ces révélations interviennent peu après que Marine Le Pen et son père aient admis l'an dernier avoir déjà emprunté 11 millions d'euros provenant de différentes sources russes.

Les craintes d’une manipulation électorale russe en Europe ont été accentuées après que Moscou ait été accusé d'avoir influencé le résultat du vote aux États-Unis par des piratages et de la désinformation.

Marine Le Pen est au coude à coude dans les sondages avec le candidat centriste et pro-européen Emmanuel Macron pour le premier tour de l'élection présidentielle du 23 avril.

Il a été la cible de nombreux piratages russes et a été accusé dans les médias russes francophones d'être secrètement gay, d’être un agent des banques américaines et d'être également un agent d’Arabie Saoudite.

Mikhaïl Khodorkovski, l'ancien patron d'une compagnie pétrolière russe emprisonné après avoir tenté d'entrer en politique, a confié à EUobserver lors d’une interview jeudi, que Poutine voyait Le Pen comme une "chance réelle de détruire l'UE".

Même si l'UE pourrait politiquement survivre à une sortie de la France telle que la veut Le Pen, Khodorkovski ajoute que pour Poutine, cela signifierait que "l'UE n'aurait plus d'armes nucléaires".

La France et le Royaume-Uni, qui va entamer ses négociations pour sortir de l'UE, sont les seuls pays de l'UE à être dotés d'armes nucléaires.

Cet article a été originellement publié en anglais

This article was originally published in English

La présidentielle française sous cyber-alerte maximale

Le président francais Francois Hollande a mobilisé "tous les moyens nécessaires" pour contrer d'éventuelle cyber-attaques avant l'election présidentielle d'avril et mai. Mais les partis politiques restent vulnérables.

Poutine s’immisce dans l'élection française

Poutine a traité la leader anti-UE Marine Le Pen, comme si elle avait déjà remporté la présidentielle. "J'ai mon propre point de vue, qui coïncide avec celui de la Russie", a-t-elle affirmé.

Interview

Khodorkovski: Poutine mise sur Le Pen

La Russie va tenter d'aider la candidate d'extrême droite à gagner l'élection présidentielle française de la même manière qu’elle a aidé Trump aux États-Unis, assure l'opposant au Kremlin.

Investigation

Les amis de Le Pen à la Trump Tower

En janvier dernier, la leader du Front National a rencontré des "gens assez aisés" lors d'un cocktail organisé dans l'immeuble appartenant au président américain. L'événement a mis en avant les relations de longue date du Front national aux États-Unis.

Investigation

Sexe et mensonges: l'information russe sur l'UE

La France et l'Allemagne ont été la cible pendant des années de fausses nouvelles et de mensonges conçus pour inciter à la répulsion sexuelle envers les migrants et les politiciens qui leur ont donné refuge.

Analysis

Macron, nouveau monarque franco-européen

Le nouveau président français a célébré sa victoire en mêlant la pompe républicaine et la foi européenne. Mais pour réussir, il devra aussi faire la révolution.

News in Brief

  1. Rajoy to trigger Article 155 on Saturday in Catalan crisis
  2. EU conducts unannounced inspection of German car firm
  3. Lithuania calls for new EU energy laws
  4. EU leaders aim for December for defence cooperation
  5. Juncker says hands tied on Russia pipeline
  6. Czechs set to elect billionaire Andrej Babis
  7. Italian regions hold referendums on more autonomy
  8. EU leaders refuse to mediate Catalonia conflict

Stakeholders' Highlights

  1. Mission of China to the EUPresident Xi Jinping Proposes Stronger Global Security Governance at Interpol Assembly
  2. European Friends of ArmeniaEU Engagement Could Contribute to Lasting Peace in Nagorno-Karabakh
  3. UNICEFViolence in Myanmar Driving 12,000 Rohingya Refugee Children Into Bangladesh Every Week
  4. European Jewish CongressBulgaria Applauded for Adopting the Working Definition of Antisemitism
  5. EU2017EENorth Korea Leaves Europe No Choice, Says Estonian Foreign Minister Sven Mikser
  6. Mission of China to the EUZhang Ming Appointed New Ambassador of the Mission of China to the EU
  7. International Partnership for Human RightsEU Should Seek Concrete Commitments From Azerbaijan at Human Rights Dialogue
  8. European Jewish CongressEJC Calls for New Austrian Government to Exclude Extremist Freedom Party
  9. CES - Silicones EuropeIn Healthcare, Silicones Are the Frontrunner. And That's a Good Thing!
  10. EU2017EEEuropean Space Week 2017 in Tallinn from November 3-9. Register Now!
  11. European Entrepreneurs CEA-PMEMobiliseSME Exchange Programme Open Doors for 400 Companies Across Europe
  12. CECEE-Privacy Regulation – Hands off M2M Communication!

Latest News

  1. The mysterious German behind Orban's Russian deals
  2. Mogherini urged to do more on Russian propaganda
  3. Turkey funding cuts signal EU mood shift
  4. Posted workers top EU agenda This Week
  5. Leaders lobby to host EU agencies at summit's margins
  6. Legal tweak could extend EU control on Russia pipeline
  7. Ukraine language law does not harm minorities
  8. EU begins preparations for Brexit trade talks